jeudi 8 décembre 2016

Tamikrest - Kidal (album teaser)

jeudi 24 novembre 2016

« Je peux affirmer sans risque de me tromper qu’ Agadez Sokni se tiendra et nous promettons une très belle fête à nos invités

ENTRETIEN: AGADEZ PRÊTE POUR SON SOKNI SELON LE MINISTRE RHISSA
A quelques jours de la tenue de la fête tournante du 18 décembre, le ministre Rhissa Ag Boula président du Comité d’organisation rassure l’opinion publique qu’Agadez Sokni se tiendra et il promet une très belle fête aux invités et aux amoureux du désert. Entretien.
« Je peux affirmer sans risque de me tromper qu’ Agadez Sokni se tiendra et nous promettons une très belle fête à nos invités », déclare M. Rhissa Ag Boula président du Comité d’Organisation d’Agadez Sokni
Niger Inter Magazine : vous êtes président du Comité d’organisation d’Agadez Sokni. A quelques semaines de cette fête tournante quel est l’état des lieux de vos préparatifs ?
Rhissa Ag Boula: Je reviens d’Agadez. J’ai fait le tour de tous les chantiers (une trentaine), à cette date nous sommes très réconforté et satisfait du niveau d’avancement des différents chantiers qui seront fin prêts le 30 novembre prochain. Je dois préciser qu’en ce qui concerne les réalisations qui rentrent dans le cadre de la fête du 18 décembre nous sommes au stade de finition. Je peux affirmer sans risque de me tromper qu’à Agadez Sokni se tiendra et nous promettons une très belle fête à nos invités.
Niger Inter Magazine : C’est alors une prouesse de votre part au regard du retard du démarrage de votre mission et la situation économique morose du pays…
Rhissa Ag Boula: Je ne cesse de le dire, les fêtes tournantes du 18 décembre c’est avant tout un engagement du président de la République qui a bien voulu que cette initiative profiterait aux différentes régions du Niger pour booster nos capitales régionales à disposer des infrastructures minimales. Ce n’est pas une fête seulement c’est un programme qui comprend deux volets : un volet investissement dans le chef-lieu de la région et un volet festivités. En ce qui concerne le volet investissement je dis que les ouvrages qui doivent accueillir la fête Sokni sont en finition. C’est vous dire que le processus est irréversible. S’agissant des festivités, les commissions sont à pied d’œuvre : toutes les autorités civiles et militaires sont mobilisées pour rendre la fête plus belle.
Niger Inter Magazine : Monsieur le ministre en tant que président du Comité d’organisation d’Agadez Sokni qu’est-ce que les non locuteurs de la langue tamasheq doivent précisément comprendre par ‘’Sokni’’ ?
Rhissa Ag Boula: Je parlais tantôt du promoteur de ces fêtes tournantes à savoir le président Issoufou. J’ai l’habitude de dire que c’est un bâtisseur. C’est même un grand bâtisseur. La preuve en est que sous les cinq ans qu’il a passé à la tête du pays, le Niger a changé et le Niger avance sur la voie de son développement socio-économique. Nous avons vu des grandes œuvres dignes d’un bâtisseur. Dès son arrivée au pouvoir en 2011, il a engagé ce programme d’embellissement des grandes villes par la capitale avec Niamey Nyala ou Niamey la coquette. Et c’est dans le même esprit de bâtir quelque chose de grand et de beau que tous ces termes puisés de notre patrimoine culturel commun que sont nos langues nationales qu’on a tiré ces concepts comme Nyala, Sogha, Kwaliya et Sokni. Et tous ces termes collés à ces programmes de fêtes tournantes expriment la même chose à savoir la beauté ou ce qui est beau et sublime. Agadez Sokni signifie simplement dans la langue tamasheq la démonstration de la beauté. Pour nous c’est un nom qui colle bien et nous mobilise. Et nous allons montrer au monde entier qu’Agadez regorge de la beauté à partager et à faire voir au reste du monde. Nous allons faire du spectacle en puisant dans le patrimoine culturel, artistique et touristique d’Agadez pour cette démonstration de la beauté qui signifie SOKNI.
Niger Inter Magazine : A l’ occasion du voyage de presse organisé par votre comité le constat c’est qu’Agadez était une ville en chantier. Il y a eu également des déguerpis mais à la différence des niaméens, les agadéziens ont stoïquement pris leur mal en patience. Quel est votre secret pour avoir cette adhésion populaire ?
Rhissa Ag Boula: Je dois dire que heureusement qu’il existe encore le sens des valeurs au sein de nos populations. Je dirais qu’au niveau des populations d’Agadez et dans toutes nos régions, il y a certaines valeurs essentielles qui ne sont pas encore perdues. Les valeurs de respect du chef et de l’autorité, le respect de la chose publique, le sens de l’intérêt collectif. Quand nous avons pris conscience de la nécessité de déguerpir tous ceux qui occupent anarchiquement les places publiques, nous avons passé des messages à tous les niveaux pour requérir la bonne compréhension de tout le monde au nom de l’intérêt général. Les différentes autorités à savoir le Sultan de l’Aïr, la première personnalité de la région écoutée par tout le monde ; le gouverneur, le président du Conseil régional, le maire d’Agadez également ont appelé les populations à ne considérer que l’intérêt de la région. J’ai justement dès le début de ma mission appelé les uns et les autres à concourir à la bonne réussite de cette fête régionale. Et le premier ministre à l’occasion d’une visite de nos chantiers a fait la remarque que la ville d’Agadez est sale et aussi la circulation n’est pas fluide du fait de l’occupation des espaces publics et des panneaux publicitaires anarchiques dans la ville. C’est dire que toutes ces personnalités ont contribué à ce résultat de sorte qu’au moment décisif du déguerpissement tout le monde a accepté de ne pas s’opposer à cette marche de la ville d’Agadez vers la modernisation et le progrès.
Niger Inter Magazine : Avant Agadez Sokni il y a eu Dosso Sogha et Maradi Kwaliya. Dès votre nomination comme président du Comité Agadez Sokni vous avez visité Dosso et Agadez. Qu’avez-vous tiré comme expérience pour surmonter certaines difficultés de mise en œuvre de votre programme ?
Rhissa Ag Boula: Je suis un homme de principes. Et l’un de mes premiers principes c’est la réussite de ma mission quand elle m’est confiée. Quand on me donne une mission moi je regarde toujours dans le rétroviseur. Il va donc de soi que je cherche tous les paramètres qui concourent à la réussite de ma mission. Et c’est pour cela que dès ma prise de service je suis allé à Dosso et Maradi pour observer ce qui a été fait. J’ai rencontré les responsables qui se sont occupés de Dosso et Maradi. J’ai pris des conseils des responsables de Dosso Sogha, Maradi Kwaliya et tous ceux qui étaient impliquaient dans ce processus. Ces échanges m’ont servi d’aide-mémoire dans l’organisation de cette fête et l’aboutissement du programme Agadez Sokni. C’est justement pour ne pas répéter les mêmes erreurs et manquements de ces expériences là que je me suis inspiré de tout ce qui a été fait et de tous les acteurs intervenants. Pour le reste les nigériens apprécieront le 18 décembre.
Niger Inter Magazine : quelles sont les principales réalisations prévues pour Agadez Sokni ?
Rhissa Ag Boula: Je vous ai dit en amont que l’une des composantes du programme Agadez Sokni c’est le volet investissement c’est les infrastructures et ouvrages pour la modernisation de la ville d’Agadez. Il y a entre autres la voirie à savoir que toutes les grandes voies urbaines de la ville d’Agadez vont être bitumées, d’autres vont être pavées. Il un volet caniveaux et un autre éclairage de la ville d’Agadez. Il y a un volet de traitement du grand cori qui inonde la ville d’Agadez et crée des catastrophes. Il y a les cités du 18 décembre qui vont nous permettre d’accueillir et d’héberger nos invités. Ces infrastructures seront utilisées après la fête par les services techniques de l’Etat qui sont dans le besoin. Il y a également des investissements dans le domaine de l’éducation notamment à l’école des mines de l’Aïr (EMAIR) et l’Université d’Agadez. Il y a des investissements dans le domaine de la santé, de la culture et du sport. L’aérogare Mano Dayak qui dispose de la plus belle piste d’atterrissage au Niger sera désormais aux normes internationales. Il faut noter aussi que nos forces de défense et sécurité bénéficieront de ces investissements d’Agadez Sokni. La ville d’Agadez étant une ville touristique nous avons également mis des moyens pour booster ce secteur aussi important pour la région d’Agadez. A tout cela s’ajoutent quatre (4) monuments qui seront érigés pour embellir la ville d’Agadez.
Niger Inter Magazine : pour le volet festivités peut-on avoir une idée du’’ menu’’ d’Agadez Sokni ?
Rhissa Ag Boula: Comme le savez nous célébrons avant tout la fête de la République du Niger le 18 décembre. Dans ce sens le clou de l’événement c’est le défilé militaire. Les prestations de nos Forces de défense et sécurité seront suivies d’un défilé civil aux couleurs d’Agadez. Une fantasia avec 200 chameaux, 200 chevaux et 200 ânes harnachés. Il faut dire qu’après le lancement de la fête il y aura à partir du 15 décembre des activités culturelles et sportives. Il y aura le FIMA (Festival International de la mode africaine) ; il y aura le grand marathon du Ténéré ; il y aura également l’intronisation du Sultan de l’Aïr le 15 décembre à 11 heures qui va drainer beaucoup de monde et plusieurs festivités traditionnelles. Il y aura un vol charter Paris/Agadez qui amènera directement un certain nombre d’amis d’Agadez et amoureux du désert qui continuent de soutenir la région. IL y aura un méga concert qui regroupera des orchestres et musiciens nigériens et étrangers. C’est vous dire qu’Agadez ne manquera pas à gagner le pari de son Sokni, de la démonstration de la beauté. C’est à ne vraiment pas rater !
Niger Inter Magazine : D’aucuns reprochent aux fêtes tournante de ne pas disposer d’assez de temps ce qui constitue un risque de bâcler ces importants investissements en région. Le temps est-ce une contrainte majeure dans l’exécution de votre programme ?
Rhissa Ag Boula: En effet je comprends la pertinence de cette observation car il faut le reconnaitre faire tous ces investissements sur une année il faut vraiment déployer assez d’efforts notamment économique et financier. Moi quand j’ai pris les choses en main c’est-à-dire quand la mission m’a été confiée par le président de la République, il restait non pas un an mais sept (7) mois. Sur les 7 mois vous conviendrez avec moi qu’il nous faudrait au moins trois mois, le temps de nous installer et élaborer toutes les paperasses et procédures. Pour ce faire nous sommes obligés de faire travailler nos équipes nuit et jour. Et au regard de la position géographique d’Agadez, loin des ports donc loin du matériel de travail cela demande du temps pour acheminer tous les nécessaires pour les chantiers sur le terrain. Et qui plus est, la RTA (Route Tahoua-Agadez) ou route de l’Uranium étant présentement impraticable, vous comprenez que c’est une véritable gageure pour nous et les entrepreneurs. Nous pensons justement à la fin de notre mission produire un rapport dans lequel nous allons énumérer toutes les contraintes pour que les choses s’améliorent dans l’avenir.
Niger Inter Magazine : Certains disent que vos chantiers risquent d’être abandonnés juste après la fête. Que répondez-vous ?
Rhissa Ag Boula: Non ! Que les choses soient claires : tous les chantiers qui rentrent dans le cadre de la fête seront terminés le 30 novembre prochain. Il s’agit là de la tribune, de la villa présidentielle, la maison de la culture, le stade régional, l’aérogare, la voirie et certains monuments sur la voie centrale. Il restera certes d’autres chantiers qui se poursuivront en ce sens que c’est un programme qui ne peut se faire financièrement sur une année. Donc le programme ne s’arrête pas. Il continue jusqu’en 2017.
Niger Inter Magazine : L’intronisation du sultan de l’Aïr qui coincide avec la fête Agadez Sokni est-ce un choix délibéré ?
Rhissa Ag Boula: Il faut dire que c’est déjà prévu. Le Sultan a été élu par un collège électoral conformément aux traditions et coutumes d’Agadez. Mais comme cette année Agadez accueille cette fête de la République, nous avons pensé qu’il serait opportun de faire découvrir ce sultanat à tout ce monde qui va venir et à l’ensemble du Niger notamment les jeunes. C’est dire que c’est un pan de notre histoire qui sera exposé à la jeunesse. Et le sultanat d’Agadez a une très riche histoire qui mérite d’être connue du grand public pas seulement de ceux qui ont eu la chance d’aller à l’école. Le moment est donc idéal pour faire une sorte de focus sur cette intronisation. C’est aussi pour nous une manière à nous d’embellir et d’enrichir cette démonstration de la beauté.
Niger Inter Magazine : Votre mission vous a été confiée au sortir des élections coïncidant avec une morosité économique. Avez-vous douté au début de votre mission ?
Rhissa Ag Boula: Je vous disais au début de cet entretien que le président Issoufou est un bâtisseur. La vision du chef de l’Etat à bâtir ce pays est en soi une motivation pour moi car je suis confiant qu’il n’y aura pas de barrière susceptible de bloquer cette détermination. Je n’ai pas vraiment douté et comme je vous ai dit en amont quand j’ai une mission mon souci premier c’est d’abord de chercher à créer les conditions de possibilité de son succès. Ce n’est pas parce que le Niger vient de sortir des élections, ce n’est pas parce qu’il y a morosité économique, ce n’est pas parce qu’il y a récession économique au Nigeria qu’il faut cesser d’agir ou de rêver. La vie continue et nous sommes tenus de prendre notre destin en mains. Et au risque de me répéter Agadez Sokni comme les autres fêtes tournantes sont des engagements et des promesses du président de la République.
Niger Inter Magazine : Que dites-vous à ceux qui se demandent si aujourd’hui encore à Agadez il y a la sécurité nécessaire pour tenir ces festivités ?
Rhissa Ag Boula: Nous n’avons pas de souci majeur dans ce sens. L’Etat du Niger s’assumera. Nos forces de défense et de sécurité sont à même de garantir la sécurité quelle que soit la menace. Je sais que la situation actuelle et notamment ce qui se passe chez nos voisins est de nature à inquiéter les uns et les autres mais je rassure les Nigériens et le reste du monde que nous allons fêter dans la joie et l’allégresse. Certes en matière de sécurité il n’y a pas de risque zéro mais l’Etat a pris toutes les dispositions nécessaires pour que la République soit fêtée sur l’ensemble du territoire et à Agadez en particulier.
Niger Inter Magazine : Avez-vous un dernier appel ?
Rhissa Ag Boula: J’appelle les participants, nos invités et nos amis de venir fêter à Agadez. Une agréable surprise leur est réservée. Je leur dis qu’ils sont les bienvenus à Agadez. Rendez-vous à Agadez dans un mois. Si Dieu le veut !
Propos recueillis par Tiemogo Bizo et Abdoul Aziz Moussa
Niger Inter Magazine ( Novembre 2016)

mercredi 23 novembre 2016

3/11-16 Les Filles de Illighadad @ UddevallaKassettFestivalen, Sweden

NZZN Festival/Pantropical - LES FILLES DE ILLIGHADAD




Ajoutée le 18 nov. 2016
Les Filles de Illighadad come from the scrubby Sahel desert of central Niger, the village of Illighadad, a tiny assemblance of mud houses. Fatou Seidi Ghali plays guitar and is joined by her cousin Alamnou Akrouni Fatou, a renownend vocalist in Niger. Together they play rural blues music; communal, emotive music that to seeks to entertain, comfort the sick, and be in balance with the radiant ambience of its surroundings. The days in Illighadad are long, time is not measured by hours but by the suns passage, the movement of the animals and insects. This is the first time Les Filles are performing outside Africa.
http://sahelsounds.com/tag/les-filles...


Camera: Rick Messemaker, Rolf Versteegh
Edit: Rolf Versteegh
Website Photography: http://rolfversteeghfineartimages.wee...
Website video: http://rolfvers.wix.com/rolfversteegh...
Catégorie
Films et animations
Licence
Licence YouTube standard

3/11-16 Les Filles de Illighadad @ UddevallaKassettFestivalen

#Agadez-Sokni 2016 : Un vol Paris-Agadez-Paris avec Point-Voyages: 13 au 20 décembre 2016

http://www.tamoudre.org/developpement/vol-paris-agadez-paris-point-voyages-13-20-decembre-2016/

Un vol Paris-Agadez-Paris avec Point-Voyages: 13 au 20 décembre 2016

Cher(e)s ami(e)s voyageur(se)s,
Ce monde fonctionne décidément de travers…
Pire ! Alors que les médias nous laissent penser qu’il va dans une direction, la réalité nous prend de court… et c’est dans le sens inverse que s’écrit une nouvelle page de l’Histoire.Si on m’avait dit en début d’année, que je verrai arriver un fou à la maison blanche ; si on m’avait évoqué l’affrètement d’un vol par Point-Voyages en direction du Nord Niger… alors j’aurais ri à gorge déployée en prenant mon interlocuteur pour un doux rêveur… voir, pour un aliéné juste bon à être enfermé !Et pourtant…
Donald Trump a bel et bien été élu. Et le vol Paris-Agadez-Paris est bien en vente sur notre site Point-Voyages !
Je ne me risquerai pas à vous expliquer l’élection de Trump… En revanche, je peux vous dire pourquoi Point-Voyages a été mandaté par la République du Niger afin d’organiser l’affrètement aérien de deux rotations Paris-Agadez-Paris du 13 au 20 décembre 2016.
Sachez qu’à cette période aura lieu, l’opération  »Agadez Sokni » (exposition de la beauté, en langue locale Tamasheq) qui se manifestera par l’organisation du FIMA (Festival International de la Mode Africaine), du GMT (Grand Marathon du Ténéré) et l’Intronisation du Sultan de l’Aïr.
En marge de cette opération culturelle ponctuelle, les objectifs nigériens sont plus larges : promouvoir le tourisme saharien.
Très bien… mais « quid » de la sécurité régionale ?
C’est justement sur ce point que les nouvelles sont encourageantes.
Je ne saurais prédire le moment où le risque « zéro » sera atteint… mais je vous invite à lire çà et là, les initiatives sécuritaires menées par les gouvernements nigériens, français et américains sur le terrain. Agadez pourrait servir de base avancée pour le renseignement saharien… sécurisant par la même occasion tout le Nord Niger. Et à moyen terme, plus largement le Sahara.Ainsi, si la zone devait redevenir « fréquentable »… alors les couleurs du MAE pourrait devenir plus pastelle ?!Sachez chers amis, qu’il n’y a pas que le Niger concerné par cette embellie touristique. Il y a aussi la Mauritanie. Considéré militairement comme « le bon élève » de la bande sahélo-saharienne, ce pays pourrait espérer voir ses consignes sécuritaires allégées prochainement. Nous croisons les doigts.
Ainsi si vous souhaitez réserver un vol Paris-Agadez ou avoir plus de renseignements, merci de nous contacter au 04 75 97 20 40 ou en cliquant sur ce lien : www.point-afrique.com
Attention ! Ces rotations aériennes n’ont lieu qu’une fois… Et les places sont limitées… Alors ne tardez pas !
Votre curiosité est votre plus belle qualité.
Laissez-nous le soin de la faire voyager !
Kévin & l’équipe Point-Voyages
marathon
fima

dimanche 20 novembre 2016

Imarhan - ⵉⵎⵔⵀⵏ ♫ adounia_tochal 2016 ᴴᴰ

S.Intelligence Consult : Hebdo SAMS (Sahara-Maghreb-Sahel)


S.Intelligence Consult : Hebdo SAMS (Sahara-Maghreb-Sahel)
Libye
1-Depuis le mercredi 17/11/2016 , après les bombardements aeriens qui ont coûtés la vie à plusieurs membres de Daech au Sud de la libye, les combats ses sont intensifiés jusque dans la 3eme region libyenne : Sebha.
Ces combats multiples ont fait des centaines de victimes, d'abord entre les Oulad Souleiman, les Hssawana et les Toubous.
A noter que les attaques de Sebha sont d'après les temoignages une strategie de Daech pour echapper aux combats de Syrte et etendre ses tentacules vers le Sahel.
Parmis les combatants qui attaquent Sebha depuis jeudi, on retrouve des mercenaires etrangers : Janjaouid du Soudan, des tchadiens, sous les ordres des chefs Gdadfa de Daech.
Le gouvernement de Tripoli qui a du mal a reprendre Syrte..envoie la 6 ème compagnie faire la paix entre Tribus à Sebha et essayer de
combattre les jihadistes de plus en plus disseminés à travers le pays.
-Benghazi, à l'est de la Libye, les combats continuent entre les jihadistes et l'armée de Haftar, là aussi on denombre des dizaines de morts et des attentats aux voitures piegées.
Mali
1-Le Mali tente de maintenir des elections locales entachées par des irregularités, mais aussi boycottées par les Mouvements de l'Azawad pour non respect des accords de paix et de consensus dans la mise en place des autorités interimaires.
-Le Mali et l'Azawad confrontés aux attaques terroristes de plus en plus meurtrières et osées malgré la presence des militaires français et africains. Ansar Eddine a revendiquer une attaque contre le Gatia, "qu'il place dans la liste prioritaire de ces cibles" selon son communiqué.
Niger
1-Niger : Areva n'ouvrira plus la mine d'Uranuim d'Imouraren comme promis au president Issoufou...pour cause du prix bas du minerais..
-La semaine passée au Sahara nigero-libyen a connue une serie d'enlevements de dizaines de personnes voyegeurs avec chauffeurs et leurs vehicules entre Emouloulou et la passe de Salvador, ces prises d'otages sont l'oeuvre des narcoterroristes et bandits armés, trafiquants d'armes. Des sources locales affirment que ces prises d'otages moyennant rançons sont revendiqués par des groupes proches du MJRN (mouvement armé nouvellement crée au Niger).
-Reparation effectuée de deux hélicoptères blindés MI-35 pour aide à la lutte anti terroriste à laquelle fait face le pays de tous les côtés.
-Peu ou pas du tout de resultats dans la lutte anti terroristes des bases etrangères au Niger...ll'opinion publique se demande du bien fondé de leurs presences....au Sahara..?


vendredi 11 novembre 2016

mardi 8 novembre 2016

Niger: attaque meurtrière contre des militaires près de la frontière malienne

Militaires nigériens en patrouille.
© RFI/ Nicolas Champeaux

Le Niger a été la cible d’une nouvelle attaque, tôt ce mardi matin, à Bani Bangou. Cette localité se trouve dans l'ouest du pays, à la frontière avec le Mali, dans la zone de Ouallam. Au moins cinq soldats nigériens ont été tués et les assaillants ont pris la fuite.

C’est au petit matin qu’un groupe d’assaillants en moto, escortés par une voiture, ont attaqué les positions des forces de défense et de sécurité de la bourgade de Bani Bangou, située à une vingtaine de kilomètres de la frontière malienne. Le bilan provisoire de cette attaque à la roquette est de cinq gardes nationaux tués et au moins deux blessés. Des morts seraient également dénombrés parmi les assaillants qui, dans leur fuite en direction de la frontière malienne toute proche, ont emporté deux véhicules montés de leur automitrailleuse.
Selon des villageois réveillés par les tirs nourris, les combats ont duré une bonne heure. « La terre a tremblé sous nos pieds », a déclaré un notable de Bani Bangou, terré chez lui avec sa famille. Des renforts partis des différentes bases militaires sont arrivés sur zone et les poursuites sont engagées jusqu’à l’intérieur des frontières maliennes. Des moyens aériens ont également été mis à contribution. Un avion militaire a survolé à plusieurs reprises la zone, selon un villageois.
Bani Bangou est actuellement encadré par les forces de défense et de sécurité qui procèdent à des interpellations.
Depuis le début du conflit dans le nord du Mali, la bourgade de Bani Bangou a été attaquée à plusieurs reprises par des éléments du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) et à chaque fois repoussés. Bani Bangou est connue pour son grand marché à bétail, à cheval entre le Mali et le Niger. Ce lundi étant jour de marché, nombreux sont les observateurs qui pensent que les assaillants ont profité de l’événement pour faire du repérage et ensuite attaquer la localité.

lundi 7 novembre 2016

Tinariwen (+IO:I) - Ténéré Tàqqàl (what has become of the Ténéré)

Tamoudre.org

Mali : L’Expert indépendant de l’ONU veut évaluer la situation des droits de l’homme plus d’un an après la signature de l’Accord de paix

justice
APO pour Office of the UN High Commissioner for Human Rights (OHCHR)
L’Expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme au Mali, Suliman Baldo, effectuera sa septième visite officielle dans le pays du 7 au 16 novembre. Cette visite permettra à l’expert d’évaluer l’évolution de la […]

Un militaire français a sauté sur une mine à 60 km de Kidal

etendard-djihad
Tribune de Genève
L’homme, engagé dans l’opération Serval, avait été blessé vendredi. Le groupe Ansar Dine a revendiqué sa mort.
Le groupe djihadiste Ansar Dine a revendiqué samedi la mort d’un militaire français dans le nord du Mali. Le sous-officier, âgé de 28 ans, est mort dans la nuit […]

Al-Qaida diffuse une vidéo sur l’exécution de deux Maliens accusés de « collaboration »

etendard-djihad
La libre Belgique- Publié le samedi 05 novembre 2016 à 23h43
Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), un groupe jihadiste affilié à Al Qaïda, a diffusé une vidéo montrant l’exécution par armes à feu de deux Maliens accusés de collaboration avec les forces militaires françaises présentes au Mali pour […]

Ibrahim Boubacar Keita négocie-t-il avec le djihadiste touareg Iyad Ag Ghali ?

iyad-ag-ghali
L’Opinion- Pascal Airault –04 Novembre 2016 à 17h57
Des contacts seraient en train d’être renoués entre le pouvoir de Bamako et le trublion de la région septentrionale
Les Premiers ministres d’Algérie et du Mali, Abdelmalek Sellal et Modibo Kéita, ont présidé jeudi à Bamako les travaux de la […]

Mali :  Faculté de Droit Privé : Marchandage des notes à ciel ouvert 

corruption
Madiassa Kaba Diakité- Le Républicain
Le chantage, les notes sexuellement transmissibles, l’achat des moyennes de passage d’une classe à une autre… sont entre autres pratiques qui se déroulent quotidiennement, au su et au vu de tout le monde, au niveau des facultés maliennes. A la Faculté de Droit Privé […]

Elections communales au Mali: un début de campagne timide

A man casts his vote during Mali's presidential election in Timbuktu, Mali, July 28, 2013. REUTERS/Joe Penney (MALI - Tags: ELECTIONS POLITICS TPX IMAGES OF THE DAY) ORG XMIT: FOR03
RFI Publié le 05-11-2016
24 heures après le lancement officiel de la campagne pour les élections communales du 20 novembre, il n’y a pas foule dans les rues. Le mandat des conseillers municipaux est de cinq ans, et le mandat des élus sortants est terminé depuis plus […]

Mali : Bureau de l’assemblée nationale : Un difficile accouchement à cause des tiraillements au sein du RPM

Assemblee_Nationale
Aliou Touré- Le Matin
Prévu pour le lundi 31 octobre 2016 avant d’être reporté à hier, mardi 1er novembre 2015, le renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale a failli être reporté à nouveau à cause des tiraillements au sein de la majorité parlementaire, précisément du RPM où ils ont […]

« Le Mali peut toujours compter sur l’Algérie »

mali-algerie
L’Expression DZ -Ikram GHIOUA – Samedi 05 Novembre 2016
Le premier ministre a appelé à «dépasser le cap des échanges commerciaux ou le troc pour aller vers des relations économiques bâties sur le partenariat».
L’Algérie et le Mali convergent à lutter contre le terrorisme pour l’instauration de la […]

Coopération Mali-Algérie :les passerelles vers le concret et le durable

mali-algerie
L’Essor –AMADOU M CISSÉ
A l’issue de la 12è session de leur Grande commission mixte de coopération, les deux pays ont signé d’importantes conventions touchant divers domaines
Le Premier ministre, Modibo Keita, et son homologue algérien, Abdelmalek Sellal, arrivé tôt hier dans notre pays, ont co-présidé dans la […]

Le lait en Afrique de l’Ouest: un potentiel de développement énorme mais négligé

elevage
RFI -Gaëlle Laleix
C’est aujourd’hui la dernière journée de la rencontre Milky way for development, organisée à Abuja, au Nigeria. Pendant deux jours, des acteurs du secteur laitier de toute l’Afrique de l’Ouest se sont réunis pour parler de l’avenir de la filière. Aujourd’hui l’exploitation du lait local reste […]

COP 22 : Le Mali se prépare activement !

desertification
L’Aube
La 22ème conférence sur le climat (COP 22) est prévue à Marrakech (Maroc) du 7 au 18 novembre prochains. Le Mali sera présent à ce grand rendez-vous qui portera essentiellement sur les modalités de mise en œuvre de l’accord adopté à paris (décembre 2015). Dans ce cadre […]

Mise en place des autorités intérimaires : Après Gao, grogne à Ménaka, Tombouctou et Taoudéni

A man casts his vote during Mali's presidential election in Timbuktu, Mali, July 28, 2013. REUTERS/Joe Penney (MALI - Tags: ELECTIONS POLITICS TPX IMAGES OF THE DAY) ORG XMIT: FOR03
Lerepublicainmali – 02 Novembre 2016
La contestation contre les autorités intérimaires, qui devaient être mis en place depuis hier, continue au Mali. Après Gao, en juillet passé, à l’appel du Mouvement pour le salut de l’Azawa (MSA) qui se réclame de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA), les populations […]

Cri de résistance dans le désert fertile

tinariwen
LE MONDE | 02.11.2016 à 09h25 | Laurent Carpentier (M’Hamid El Ghizlane)
Au Festival Taragalte, en plein Sahara marocain, 1 500 personnes sont venus applaudir Oum et Tinariwen.
Il est 3 heures du matin. Leïla danse. Yeux foncés, un foulard rouge bordeaux enserrant ses cheveux, la […]

Taragalte of M’hamid el ghizlane

tinariwen
Taragalte of M’hamid el ghizlane
Art under the stars –Abdellah Azizi Photography
Photographs from 7th edition of Taragalate festival in M’hamid el ghizlane desert. This year’s edition featured the Tuareg band Tinariwen, the Moroccaan soul artist Oum, the Gnawi signer Aziz Sahmaoui, and other international artists.

Tombouctou : tirs de roquettes sur un check point de l’armée

tombouctou
L’essor –AMAP -jeudi 3 novembre 2016
Une vue de l’entrée de la «cité des 333 saints
Des roquettes ont été tirées sur la ville de Tombouctou mardi dans la mi-journée. Au total 5 projectiles ont atterri du côté est de la ville. Heureusement, les engins sont tombés […]

L’impasse de l’Adrar

sahel
Pierreinfomali.jimdo.com
Dans un énième bras de fer en Adrar, mais cette fois contre l’ONU à Kidal, capitale administrative de la 8ème région du Mali.
Deux jeunes gens ce 18 avril 2016 sont tués, au cours de l’occupation intrusive de l’aéroport de la ville.
Les faits tous bords confondus ayant été […]

Pas le rôle de la religion

islam
Séga DIARRAH-3 novembre 2016
Même si les autres chefs réligieux sont globalement sur la même ligne, c’est l’imam Dicko qui est en pointe.
Ce qui me frappe dans les différentes prises de position des représentants « religieux », c’est justement l’absence de toute référence religieuse…

A quel moment […]

Mali: la Minusma ouvre une nouvelle base à Ménaka, à la frontière avec le Niger

minusma
RFI Publié le 02-11-2016
La Minusma renforce son dispositif et sa présence au Mali en ouvrant une nouvelle base à Ménaka, à la frontière avec le Niger dans le centre-est du pays.
Officiellement, l’ouverture de cette nouvelle base est une manière de renforcer le maillage de l’ONU dans […]

Soutien militaire de la Russie au Mali : Le problème, ce n’est pas Poutine

russie
Le Point -Malijet
La récente visite dans notre pays du vice-ministre russe des Affaires étrangères, Michaël Bogdanov, a suscité beaucoup d’espoir chez de nombreux Maliens, qui y voient une alternative enfin crédible à la résolution de la crise du Nord et à la lutte contre le terrorisme. Mais […]

Daech gagne du terrain en Afrique

etendard-djihad
Claire Meynial | Le Point Afrique-Publié le 03/11/2016 à 16:16
Al-Sahraoui, chef djihadiste du nord-Mali auparavant rallié à Aqmi, a été officiellement reconnu par le groupe État islamique. S’il fallait une preuve que le Sahel est un territoire-clé pour les groupes djihadistes, la voilà […]

Jihadisme : l’Afrique en passe de perdre la bataille contre la radicalisation des jeunes ?

etendard-djihad
Jeune Afrique-Barthélémy Gaillard- 02 novembre 2016 à 12h14
Pour Bakary Sambe, directeur de l’Observatoire des radicalismes et des conflits religieux en Afrique, une chose est sûre : « On n’a jamais vaincu une idéologie avec un code pénal ou une kalachnikov. » Jeune Afrique s’est entretenue avec lui en […]

Sahel : les sables très mouvants du jihadisme

etendard-djihad
Liberation- Célian Macé — 2 novembre 2016 à 18:51
Le groupe jihadiste Ansar ed-Dine dément tout cessez-le-feu au Mali, alors que l’Etat islamique vient de reconnaître l’existence d’une branche «Grand Sahara».
Depuis quelques jours, les signaux médiatiques en provenance du Sahara sont brouillés. Ils annoncent peut-être […]

Niger – Ibrahim Yacouba : « Si nous ne faisons pas la guerre aux terroristes du Nord-Mali, eux nous la feront ! »

rebellion
Jeune Afrique-Mathieu Olivier et Vincent Duhem–
Cible de trois attaques terroristes en dix jours au mois d’octobre, le Niger se trouve sous les feux de la rampe et des jihadistes venus du Nord-Mali. Entre une situation sécuritaire tendue, un agenda diplomatique chargé et un récent remaniement, le ministre des […]

A Agadez, la base aérienne 201 peut accueillir les avions ISR, les drones et les C-17

drone
Lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/
La délégation US a visité la base aérienne 201où elle a rencontré les personnels de l’armée américaine déployés à Agadez.
Des travaux y sont en cours; ils étaient annoncés dans le projet de budget 2016 de l’USAF. Voir la fiche de l’US Air Force pour la FY 2016 […]

Niger: visite du général américain chargé de l’Afrique sur le site d’une future base

drone
Maliactu.net
Le patron du Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (AFRICOM), le général Thomas Waldhauser, s’est rendu à Agadez (nord du Niger) où l’armée américaine va investir dans une nouvelle base aérienne, rapporte mercredi un communiqué de l’ambassade américaine à Niamey.
Selon ce communiqué, les Etats-Unis sont « ici à […]

Larmes -Sahel

sahel3
Pierre Bertet-Security and military support Analysis-31 oct. 2016
Le Sahel. De la terre, du sable, des épines et des pierres – implacable. Ici tu marches où tu crèves. Le choix est simple, limpide et lumineux: tu marches.
1. Pour aller où ?… cela n’a aucune importance, puisque […]

Comment sauver le Sahel embrasé ?

sahel3
aa.com.tr/fr/Mohamed Hedi Abdellaoui – 31.10.2016
Des spécialistes avancent, entre autres solutions, le renforcement des armées nationales et l’élaboration de plans de développement alliant le politique, l’économique et le social pour lutter contre les groupes terroristes et narco-trafiquants
Le Sahel qui baigne dans un chaos sanglant ne peut offrir aucune […]